poids santé : ce que c'est

Poids santé : Pourquoi est-il important et comment le calculer ?

La plupart du temps les sujets qui tournent autour d’une forme physique optimale sont souvent au centre des discussions. En effet, parfois, nous sous-estimons l’impact négatif des changements de poids sur notre santé ; ou peut-être nous ne savons pas du tout quel bilan énergétique est adéquat pour nos besoins quotidiens. De plus, on pense souvent qu’il suffit de suivre des régimes restreints pendant quelques semaines pour retrouver une forme idéale (avec le poids santé) ; et ceci, sans considérer que les choix de bien-être les plus vertueux sont ceux prolongés dans le temps et établis avec un professionnel.

Mais ne vous inquiétez surtout pas car, dans les lignes qui suivent nous approfondirons ensemble le thème du poids santé ; et nous tenterons de donner quelques indications sur son utilité en vue d’une réduction significative des facteurs de risque métaboliques et d’une amélioration générale de notre santé.

Découvrez aussi : 9 plantes anti-moustique que vous devez avoir chez vous 

L’importance du paramètre « poids santé »

L’incapacité à atteindre le poids santé ou poids idéal est aujourd’hui un problème très répandu dans les pays occidentaux. Étant donné que le même contexte est le plus touché par les maladies liées au surpoids, telles que les maladies cardiovasculaires ; il convient de se poser le problème de la forme physique non pas seulement en termes esthétiques mais aussi d’un point de vue clinique. Autrement dit, si notre apparence physique ne nous satisfait pas, il est de notre devoir d’essayer de l’améliorer ; mais le faire sans courir un risque donné.

Au départ, il est donc essentiel de vérifier si l’on est en forme et, plus tard, d’entreprendre le parcours nutritionnel et d’entraînement le plus adapté pour retrouver au mieux sa forme physique. Le poids santé, en effet, n’est pas l’image de nous que l’on aimerait voir se refléter dans le miroir à la fin d’un régime amaigrissant ; il s’agit en effet d’un paramètre clinique, basé sur la valeur de « l’indice de masse corporelle » et également déterminé à partir d’un certain nombre de facteurs structurels et énergétiques.

Avant même de contacter un professionnel qui nous accompagne dans la mise en œuvre de notre cheminement vers la bonne forme physique pour notre mode de vie ; il est donc utile d’en discuter avec notre médecin, qui saura nous fournir un bilan global de la composition de notre masse corporelle. Et ceci, sans négliger des facteurs essentiels tels que :

  • Notre expérience clinique,
  • Les pathologies dont nous souffrons actuellement,
  • Les objectifs que nous voulons et pouvons atteindre,
  • Tout risque associé à la pratique d’un régime alimentaire non contrôlé,
  • Si nous le souhaitons, nous pouvons lui demander ce qu’on entend par poids santé et nous aider à déterminer le nôtre le plus précisément possible.

Découvrez aussi : Pourquoi devriez-vous éviter l’auto-diagnostique ? 

Qu’est-ce que l’indice de masse corporelle et comment le calculer ?

l'indice de masse corporelle : definition

Parmi les indicateurs de notre poids santé, le plus répandu pour la simplicité du calcul est sans conteste l’indice de masse corporelle : l’IMC (en anglais sa connotation est BMI, qui signifie Body Mass Index).

Pour le calculer, il suffira de diviser notre poids (en kilogrammes) par notre taille au carré, en mètres. La valeur numérique obtenue, généralement comprise entre 16 et 40, représentera la proportion entre notre taille et notre poids. Elle est considérée comme non risquée à l’intérieur d’un certain seuil (24) au-delà duquel il faut prendre des mesures pour préserver notre santé.

Découvrez aussi : A quel moment est-il conseillé d’utiliser un déshumidificateur ? 

Les avantages de l’imc

La polyvalence de l’indice de masse corporelle nous profite lorsque nous voulons évaluer correctement une augmentation ou une diminution de poids à la lumière de nos normes de poids. Certes, il est possible d’effectuer le calcul de manière indépendante en tenant compte du sexe mais sans préjudice de la nécessité de demander l’aide d’un professionnel pour intégrer les données avec une série d’autres valeurs ; ce que l’on voit immédiatement.

Découvrez aussi : Pourquoi devriez-vous éviter l’auto-diagnostique ?

Les limites de l’imc

Malheureusement, l’indice de masse corporelle à lui seul ne suffit pas à définir le poids idéal d’une personne. En fait, il ne fournit pas de données sur la masse musculaire et ne prend pas en compte le métabolisme particulier de chacun d’entre nous. Certes le calcul de l’IMC représente un point de départ valable pour prendre conscience de son équilibre pondéral ; mais nous ne pourrons définir notre objectif de remise en forme qu’à l’aide de conseils adéquats, qui tiennent également compte de notre âge ; de l’état de santé général et de l’emplacement du tissu adipeux sur le corps.

Découvrez aussi :  Détoxification intestinale : nos conseils pour bien nettoyer son intestin

Quand et comment prenez-vous votre poids ?

comment se peser

Nous avons jusqu’à présent mentionné de nombreux éléments qui affectent notre poids corporel, que nous pouvons donc définir comme la résultante de :

  • La concentration de la masse grasse,
  • La concentration de la masse maigre,
  • L’absence ou excès d’activité physique,
  • La consommation énergétique quotidienne,
  • Métabolisme et fonction hormonale,
  • Rétention d’eau possible.

Par conséquent, nous pouvons comprendre que la façon de nous peser n’a pas la même valeur dans le cas d’aucune condition physique. Selon de nombreux diététiciens, la pesée optimale est à effectuer le matin, à jeun et après avoir évacué ; bien entendu toujours sur la même balance et éventuellement à l’abri de tout excès du week-end ou toujours le même jour de la semaine.

On comprend donc aussi que se peser de manière obsessionnelle ou, pire, plusieurs fois par jour est faux ; car cela permet de focaliser notre attention sur une simple valeur numérique plutôt que sur l’objectif principal d’améliorer notre état de santé.

Le sujet de la pesée est en effet au centre de nombreuses perplexités de patients ayant besoin de perdre du poids. Surtout si vous êtes au début d’un régime hypocalorique ; se peser incorrectement pourrait en effet décourager et miner l’estime de soi et la volonté, nécessaires pour persévérer dans les bonnes pratiques.

Si l’on associe l’activité physique à l’alimentation ; notre augmentation de masse musculaire pourrait être affectée par le poids qui en résulte. Pour ces raisons il est préférable d’effectuer la pesée mensuelle chez le diététicien ; il pourra nous renseigner précisément sur les effets du nouveau régime alimentaire sur notre corps, utilisant des technologies ambulatoires, telles que l’équilibre d’impédance, qui prend en compte la masse maigre et l’état d’hydratation du patient.

Découvrez aussi : Pourquoi l’eau est-elle si précieuse pour l’organisme humain ? 

Les risques du surpoids sur notre santé

surpoids : conséquences

Dans le cadre des maladies pour lesquelles le surpoids représente un facteur de risque important ; le syndrome métabolique apparaît certainement parmi les plus méritants d’intérêt clinique. En fait, il s’agit d’un ensemble de conditions potentiellement pathologiques pour notre système cardiovasculaire ; mais c’est aussi un état qui peut être absolument amélioré grâce à de nombreuses mesures, dont, en fait, l’atteinte et le maintien de son poids santé.

C’est précisément pour cette raison que nous avons voulu insister ici sur l’importance de perdre du poids sous contrôle médical strict. Le risque d’un régime dit « à faire soi-même » est en fait de se concentrer uniquement sur la réduction de l’apport calorique, sans se focaliser sur « un apport équilibré en macronutriments et l’introduction progressive d’une activité physique adaptée à notre masse musculaire, à notre âge et à notre métabolisme’’.

Parmi les étapes que nous avons indiquées comme fondamentales pour poursuivre l’objectif de perte de poids ; la plus difficile à réaliser est probablement celle relative au maintien d’un régime hypocalorique et pauvre en sodium, basé sur l’amélioration de notre état de santé général au fil du temps. Le surpoids, en effet, est malheureusement souvent associé à des problèmes tels que l’hypertension et la cholestérolémie ; cela nous donne une raison de plus de consulter périodiquement un professionnel avant et pendant notre cheminement vers un poids santé, qui sait illustrer les nombreux tests qui peuvent nous apporter des réponses sur l’état de nos artères ; Les conseils d’un diététicien et l’avis d’un nutritionniste complètent le tableau d’un service spécialisé complet sur la voie de l’amélioration de nos conditions psychophysiques.

Découvrez aussi : 7 erreurs que vous devez éviter si vous êtes un entrepreneur débutant !